Fosse Sceptique Ecologique : Qu’est-ce que c’est ? A quoi ça sert ?

Il est courant en milieu rural, qu’une maison ne soit pas reliée à un système d’assainissement collectif (tout à l’égout) dans ce cas il est possible de choisir un dispositif d’assainissement individuel peu coûteux et respectueux de l’environnement. Ce système couramment appelé « fosse septique écologique » se base sur le principe de la phytoépuration. Quel est ce système ? Comment fonctionne t’il ? Quelles solutions s’offrent à vous ? Tout est dans cet article.

« Si votre maison ne peut pas être raccordé au système d’assainissement collectif, n’hésitez pas à contacter votre commune ou le Spanc (Le Service Public d’Assainissement Non Collectif) pour être accompagné au mieux dans votre projet. »

La fosse sceptique écologique, qu’est-ce que c’est ?

Il existe aujourd’hui plusieurs typologies d’assainissement individuel considéré comme « écologique », elles ont en commun plusieurs caractéristiques :

  • Elle présente de bonnes performances pour filtrer et épurer
  • Elles sont respectueuses de l’environnement (pas de produits chimiques)
  • Elle consomme peu d’énergie

Comment fonctionne une fosse septique ecologique ?

Un système d’assainissement non collectif (ANC) est chargé de l’ensemble du traitement des eaux usées :

  • La collecte
  • Le prétraitement
  • L’épuration

L’assainissement individuel de votre logement doit comporter plusieurs niveaux pour effectuer un traitement efficient des eaux usées. Le système installé doit pouvoir collecter les eaux usées provenant des sanitaires de la maison. Une fosse « toutes « eaux » effectue ensuite la phase de « prétraitement ». Enfin un dispositif de traitement réalise l’épuration.

Quelles solutions pour un assainissement individuel ?

Les toilettes sèches

Les toilettes sèches sont un dispositif écologique. Elles fonctionnent sans eau, et évitent donc complètement le problème de l’épuration des eaux usées : il n’y en a pas !

Ce dispositif se base sur l’ajout de sciure de bois au fond de la cuve pour recueillir les excréments. On ajoute ensuite de la sciure de bois afin de limiter la propagation des odeurs. On distingue plusieurs types de toilettes séches :

  • Les toilettes à litières
  • Les toilettes à séparation

Les filtres plantés

Le principe général est d’utiliser des plantes pour réaliser l’épuration. Il est possible avec ce système de réaliser l’ensemble du traitement de l’eau ou simplement de le placer à la sortie de la fosse toutes eaux ou des toilettes sèches