Connaître sa capacité d’emprunt pour faire les bons choix

Investir dans l’immobilier est un projet de vie. Emprunter pour financer ce type de projet est donc un acte engageant pour des années, souvent pour 15 ou 20 ans, voire plus. Ainsi, il est primordial de s’assurer de dimensionner son projet en fonction de sa capacité d’emprunt. Mais comment la connaître précisément ?

Utiliser un simulateur pour calculer sa capacité d’emprunt

S’il peut sembler aisé de calculer sa capacité d’emprunt, cela est un peu plus compliqué qu’il n’y paraît. On dit souvent que les banques ne prêtent à l’emprunteur que si son taux d’endettement est inférieur à 33%. Pour calculer le taux d’endettement, on regarde notamment l’ensemble des charges par rapport à l’ensemble des revenus. Un simulateur de prêt immobilier peut alors vous faire gagner un temps précieux pour évaluer votre capacité à emprunter. Ce type de simulateur prend en considération le montant du prêt, l’éventuel apport personnel, la durée souhaitée et le taux du crédit.

Déterminer votre mensualité maximale acceptable

Au-delà de respecter sa capacité d’emprunt au sens « réglementaire », il faut aussi se poser la question du niveau d’endettement souhaité. Autrement dit, cela revient à déterminer la mensualité maximale que vous acceptez de débourser chaque mois. Et ceci sur toute la durée du prêt. Or, on ne sait pas toujours de quoi l’avenir est fait. Les accidents de la vie arrivent en effet sans prévenir : perte d’emploi, divorce, décès, etc… Il est coutume de dire qu’il faut toujours prévoir le pire. Une certaine marge de sécurité permettra, par exemple, de conserver des échéances de remboursement inférieures à sa réelle capacité d’emprunt. Pour cela, plusieurs solutions sont possibles, comme un apport personnel un peu plus important, ou une meilleure négociation du taux… Si cela n’est pas possible, il est peut-être envisageable de viser l’acquisition d’un bien à un prix un peu inférieur. Ou de limiter ses projets de travaux au sein de son nouveau logement. Quoi qu’il en soit, il est important de s’assurer de sa capacité de remboursement sur le long terme.

D’autres solutions pour ajuster ses remboursements de prêt

Malgré tout, dans un contexte de taux bas, les produits d’épargne sont globalement peu intéressants. Il peut alors être judicieux d’investir dans la pierre, à condition d’acheter au bon prix pour maximiser son rendement locatif.

Afin de pouvoir adapter ses mensualités à l’évolution de son niveau de vie, il existe également des prêts spécifiques. Ces crédits sont dits « modulables ». En effet, les mensualités peuvent être réduites ou augmentées sous conditions selon sa situation. Une flexibilité particulièrement appréciée !