4 différences entre un poêle et une chaudière biomasse

Pour assurer un confort thermique aux ménages, de nombreuses options de chauffage leur sont proposées sur le marché. Parmi ces dispositifs, le poêle et la chaudière biomasse occupent une place de choix. Pour un choix efficient, voici un comparatif de ces deux appareils de distribution de chaleur.

Différences liées au mode de fonctionnement

Le poêle est un appareil de chauffage d’appoint. Il peut utiliser différents combustibles pour fonctionner. Gaz, bûche, bois et pellets sont les différentes sortes de carburant du poêle. Selon le type, le combustible est mis ou diffusé dans la chambre de combustion. Une fois enflammé, l’air froid vient dans le poêle avec de l’oxygène pour produire la combustion.

À la différence du poêle, la chaudière biomasse est capable de diffuser de la chaleur dans toute votre maison. Elle est utilisable avec deux modalités d’alimentation : l’automatique et la manuelle. En alimentation automatique, il vous faudra ajouter une sorte de magasin pour stocker le combustible.

Pour ce qui est de la modalité manuelle, vous devez régulièrement charger le bois dans votre chaudière. Cependant, en cas d’un quelconque dysfonctionnement lié à votre poêle ou à votre chaudière, n’hésitez pas à consulter un chauffagiste pour d’éventuelles réparations. Pour vos besoins de remise en forme et de dépannage de radiateurs, des systèmes de réchauffage de maison ou même des climatiseurs, vous pouvez compter sur son expertise.

Différences d’impact écologique

Le poêle et la chaudière biomasse s’inscrivent dans la même démarche de protection de l’environnement. Tous deux fonctionnent avec l’utilisation du bois et ses dérivés comme combustibles. Cependant, l’un affecte plus l’écologie que l’autre.

En effet, la chaudière biomasse n’utilise que du bois comme combustible, mais le poêle peut avoir d’autres carburants qui ne proviennent pas du bois. Ainsi, le poêle peut venir à émettre plus de particules fines polluantes que la chaudière. Les rejets polluants sont alors plus élevés pour l’un que l’autre.

Le coût : un autre point de différence non négligeable

Comparée au poêle, la chaudière biomasse requiert un budget conséquent. Qu’il s’agisse de l’achat, de l’installation et même de la maintenance, une chaudière vous revient plus cher. A contrario, le poêle peut s’acquérir à un montant accessible à la bourse de tous. Son aménagement n’est pas aussi onéreux que la chaudière. Pas besoin de plusieurs séances pour l’entretenir.

Le besoin en espace : un aspect à ne pas oublier

Selon la grandeur de votre logement, ce point sera d’une importance capitale pour ne pas commettre des erreurs. Une chaudière biomasse demande un vaste espace à occuper contrairement à un poêle. Si votre logis est restreint et que vous ne disposez pas d’un grand espace à l’intérieur, il est préférable que vous optiez pour ce dernier afin de ne pas compromettre votre confort.

En somme, un poêle et une chaudière biomasse sont tous deux utilisés pour rendre les locaux plus chaleureux en période hivernale. Nombre de différences existent cependant entre ces deux appareils sur le mode de fonctionnement, le coût et l’impact écologique. Il faudra donc tenir compte de ces détails pour réaliser un choix judicieux.